fbpx

L’accélérateur WeSprint a lancé le 17 septembre sa nouvelle offre pour les startups : un programme d’accélération associé à un investissement entre 25 et 100k€ pour aider les entreprises innovantes à lancer leur business.

Aive, startup montpelliéraine spécialisée dans l’IA et la vidéo, lancée par Olivier Reynaud (co-fondateur Teads), et Rudy Lellouche (ancien CSO Adyoulike) est la première startup à faire confiance à WeSprint au cours de sa première levée de fonds. 

Startup Live

La mission d’Aive : simplifier et automatiser les étapes de création et de post-production de vidéos, tout en garantissant leur distribution. Sa technologie innovante permettra aux marques et aux entreprises de générer de manière automatisée, grâce à l’IA, de nouvelles vidéos personnalisées. Offrant la capacité d’adapter le contenu au format mais aussi à des durées variables à partir d’un seul film. Pour cela, Aive, fondée tout juste en février 2019 souhaite recruter 15 talents supplémentaires dans les 12 mois à venir. Développeurs front-end et back-end, mais aussi data scientist seniors, la startup souhaite recruter les meilleurs talents en vue du lancement d’une première version d’ici 2020.

Arnaud Laurent, co-fondateur de WeSprint

Avec cette nouvelle offre mêlant accompagnement et investissement, notre objectif est de soutenir les entrepreneurs de demain ayant de grandes ambitions. Il était donc naturel d’en faire profiter aux fondateurs de AIVE que nous suivons depuis longtemps et qui ont déjà montré leur capacité à créer des pépites. Nous voulons aider les plus beaux projets à prospérer et pour cela un soutien financier est nécessaire. Notre programme d’accélération s’adapte ensuite aux besoins des startupers avec qui nous définissons ce dont ils ont
besoin : réseaux de Business Angels et Family Offices, conseils stratégiques, aide opérationnelle ou encore mise en relation avec nos mentors.”

Olivier Reynaud, co-fondateur d’Aive

C’est la troisième société que je monte à Montpellier, avec mon co-fondateur Rudy Lellouche dans un écosystème montpelliérain de plus en plus fort et en plein développement. Il a toujours été important pour moi d’investir sur la région alors quand Arnaud Laurent m’a parlé de son projet WeSprint, il était naturel pour moi d’y adhérer ! WeSprint fait partie des acteurs de la région qui ont aidé des dizaines de startups à se structurer et à prospérer. J’ai toute confiance envers les entrepreneurs et Business Angels réunis autour de WeSprint.”

L’amorçage, un vrai challenge pour les startups françaises 

Malgré un montant record de 2,8 milliards d’euros levés par les startups françaises au premier semestre 2019, le Royaume-Uni et l’Allemagne restent leaders en Europe sur l’investissement. 

La France souffre d’un déficit d’investisseurs capables de soutenir les startups à leurs débuts. Les fonds d’investissements VC et Corporate représentent seulement 3% et 4% des financements des startups early stage françaises (étude 2018 menée par Mazars et Estimeo). 

Quant au recours aux Business Angels, il n’a lieu que dans 27% des cas.
Comment se financent les jeunes pousses ? 93% des startups early stage ont recours à des fonds personnels. Mais comment se financer quand on n’a pas de cagnotte cachée sous son matelas ? Toujours selon cette même étude, le besoin estimé en capitaux s’élevait à 4,3 milliards d’euros sur 18 mois en 2018, bien loin des 2,3 milliards d’euros levés au cours de l’année 2017.

Chiffres Financement startups

“Cette étude met clairement en exergue la nécessité de financements privés en early stage. Aujourd‘hui, Pôle Emploi et Bpifrance jouent ce rôle mais l‘argent privé doit prendre la relève d‘une façon ou d‘une autre, car la situation actuelle n’est pas pérenne.” selon Eric Kalfon, directeur de l’incubateur de Paris Dauphine. C’est pour répondre à ce besoin de soutien financier que WeSprint propose une nouvelle offre aux startups qui mêle conseils stratégiques, aide opérationnelle et argent sonnant. 

Arnaud Laurent, co-fondateur de WeSprint 

Nous avons vu beaucoup trop de belles startups mourir ou se retrouver en mauvaise posture à cause d’un manque de trésorerie.
Les fonds d’investissement ne sont pas toujours bien adaptés pour les débuts d’une startup et les groupes de Business Angels pas toujours assez rapides dans leurs prises de décision et pas toujours en mesure d’accompagner sur les problématiques quotidiennes ensuite.
Voilà pourquoi nous lançons cette nouvelle offre. Au cours des 5 dernières années, mes 45 investissements / participations ont levé plus de 35M€, et représentent désormais plus de 50M€ de CA cumulé… pour beaucoup d’entre elles, la vitesse et l’accès à un financement rapide a été déterminant.“  

WeSprint, accélérateur et Business Angel

Depuis 2016, les équipes de WeSprint expertes en Communication, Finance, Marketing et Business Développement prêtent main forte aux entrepreneurs qui viennent de lancer leur produit ou service. Et les 25 mentors du réseau de WeSprint, tous entrepreneurs, sont là pour des conseils stratégiques et métier. En septembre 2019, nous avons ajouté à cette aide opérationnelle et stratégique un financement (entre 25k€ et 100k€ contre une participation au capital), avec la volonté de devenir le premier BA des entrepreneurs qui feront l’économie de demain. En nous appuyant sur notre réseau de business angels et sur des partenariats avec des plateformes comme Angelsquare, nous pouvons également syndiquer d’autres investisseurs jusqu’à 1M€. 

Le programme d’accélération de WeSprint, désormais aussi disponible à distance, est ouvert à toutes les startups françaises qui souhaitent bénéficier de ce premier investissement et de cet accompagnement. Nous nous engageons à répondre à tous les dossiers reçus en moins de 7 jours.

Logo WeSprint

WeSprint recherche pour son programme d’accélération des hommes et des femmes entrepreneurs/euses, agiles et qui savent s’entourer d’une bonne équipe. Des fondateurs qui ont l’ambition de se développer sur plusieurs pays ou marchés. Dont l’approche est innovante (que ce soit une innovation technique ou une approche disruptive) et qui souhaite avoir un impact fort. Et enfin, des startups qui ont déjà un produit, des premiers clients et qui doivent aller vite pour prendre leur place sur le marché.

Lancé en 2016, à Montpellier, WeSprint est devenu le premier accélérateur du Sud de la France, avec 50 startups accélérées en 3 ans (montant moyen levé post programme = 800k€). Labellisés French Tech, nous avons levé 3,7 millions d’euros au total notamment auprès de la BPI et de la Société Générale. Nous sommes partenaires du Startup Garage de Facebook pour l’Occitanie et des ateliers numériques de Google à Montpellier. Parmi nos mentors, nous sommes fiers de compter des entrepreneurs à succès tels que Rachel Delacour (Bime Analytics / ZenDesk) ou encore Julien Boué (Brico Privé).

Laisser un commentaire