fbpx

Alors que 70% des femmes taillent du 40 au 50 en France, Almé Paris décide de créer une marque de vêtement haut de gamme parfaitement adaptée à ces femmes. Larry Szerer, Fondateur d’Almé Paris, nous raconte son parcours.

1 – Le besoin du marché

À partir du 44 et jusqu’au 46, les femmes ont environ 70% de choix en moins que les autres tailles. Plus les tailles augmentent, plus le choix se restreint. Nous avions à cœur d’offrir aux femmes qui taillent du 36 au 54, une nouvelle marque parfaitement adaptée à leurs envies. Nous créons des vêtements tendance et dans l’air du temps avec des matières nobles et des détails travaillés.

2 – Le secteur disrupté

Nous disruptons le secteur des vêtements de luxe accessibles. Pour les vêtements du 40 au 50, il y a actuellement deux marchés : le mass market et le « très haut de gamme ». Almé Paris se situe au milieu de ces deux marchés. Cela nous permet de répondre à un véritable besoin de la société.

3 – L’ambition

Actuellement, nous livrons déjà des clientes dans toute l’Europe, mais notre objectif est de devenir LA référence dans la mode du 36 au 54. Nos clientes achètent principalement du 44 au 50, et cela montre clairement que le choix après le 42 se restreint et le fait de pouvoir proposer une nouvelle offre sur le marché européen est très motivant pour nous. De plus, chez Almé Paris la notion de « grande taille » n’existe pas. Pour nous, la taille est anecdotique et nous faisons simplement de la mode.

4 – Le coup d’accélérateur

Nous avions lu un article suite à la levée de fonds de WeSprint et nous avions vu qu’il y avait un accélérateur proche de nous (Montpellier), donc nous avons postulé ! Et lorsque nous avons rencontré l’équipe, nous avons tout de suite été emballés par l’accompagnement proposé. Nous avons eu un bon feeling avec l’équipe, nous n’avons pas hésité.

Exemple de vêtement Almé Paris, startup accélérée par WeSprint

5 – Le + gros challenge

Le textile est un secteur d’activité très difficile. Notre plus grand challenge est de nous faire connaître. En effet, l’optimisation et le développement de notre traction est primordiale. La presse féminine parle très peu des marques comme la nôtre… Et si la presse en parle, c’est dans la catégorie grande taille ou à l’occasion des fameux numéros spéciaux « régime d’été ». C’est à l’opposé du message que nous souhaitons faire passer.

6 – Le conseil aux startups

Pour bien entreprendre, il faut bien s’entourer ! Il est essentiel d’avoir des personnes de confiance autour de soi. On dit souvent qu’il faut s’entourer de personnes meilleures que soi lorsqu’on entreprend et c’est que nous faisons chez Almé Paris.

Laisser un commentaire